Immergé dans la vie du campus

Par Thierry Chambeyron | samedi 08 novembre 2014

EtudiantCe jour-là, le jeune Daniel avait une boule au ventre, les mains moites et la gorge nouée. C’était une rentrée scolaire un peu spéciale pour cet hébreu de famille noble qui, après avoir été déporté dans un pays inconnu, fut parachuté dans l’une des plus prestigieuses écoles chaldéennes de l’époque.

Daniel chapitre 1

Pour certains, intégrer cette université, et côtoyer les plus grands professeurs de Babylone était une véritable aubaine, un immense privilège. Ils allaient enfin pouvoir s’émanciper de la tutelle familiale, sortir du carcan de la religion et consommer les plaisirs de la vie sans aucune retenue. En effet, dans cet « internat de luxe » réservé à une élite, les repas étaient concoctés par les plus grands chefs du royaume et l’alcool coulait à flot, tout cela sous l’œil bienveillant d’un certain Aschpenaz, le responsable de ce « centre de rééducation ». Des conditions de vies idéales pour s’éclater auraient dit  certains. A première vue, ces jeunes gens semblaient ignorer les effets pervers de ce luxe si facile d’accès, ils n’avaient pas conscience des projets iniques fomentés par les autorités Babyloniennes. En effet, cette pseudo-liberté avait pour objectif de les asservir au péché, de les éloigner de la lumière pour les plonger dans des pratiques ténébreuses et occultes qui, à terme, allaient les broyer sur le plan spirituel.

Lucide et attaché au Dieu de la Bible, Daniel prit la décision de se garder pur (Daniel 1v8), de repousser les tentations, d’écarter ces mets succulents mais prohibés par l’Eternel, ainsi que la convoitise et les plaisirs dégradants de l’alcool. Durant ces trois années qu’il s’apprêtait à vivre dans la promiscuité, le jeune garçon allait s’éloigner des mauvaises fréquentations et choisir des amis droits et pieux. Hanania, Mischaël et Azaria seraient désormais ses confidents. Vivre en marge du groupe ne lui faisait pas peur, pour lui, l’important était de préserver sa dignité, sa personnalité, sa foi. Voyant sa probité, Dieu fera bientôt de Daniel l’un des plus puissants gouverneurs de l’empire Babylonien, au grand dam de ses collègues, jaloux et furibonds.

A l’instar du jeune prophète et en ce début d’année scolaire, certains d’entre vous se retrouvent plongés dans l’univers parfois délétère de l’université ou de l’internat. Loin de votre famille et livrés à vous-même, immergés dans la vie du campus, vous sentez peut-être le souffle fétide du diable et sa voix mielleuse vous suggérer des chemins de perdition. Comme le dit si bien la Bible, « votre adversaire le diable rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera » (1 Pierre 5v8). Soyez donc fermes et déterminés, joignez-vous à un groupe d’étudiants chrétiens et choisissez vos amis avec la plus grande sagesse car « les mauvaises fréquentations corrompent les bonnes mœurs » (1 Co. 15v33). Refusez tout compromis et repoussez vigoureusement les propositions malhonnêtes de votre entourage, « Mon fils, si des pécheurs veulent te séduire, ne te laisse pas gagner » (Proverbes 1v10). Tenez-vous à l’écart, et ne soyez pas de ceux qui, prétentieux et naïfs, pensent être assez forts pour côtoyer le péché sans y gouter. Que Jésus soit le socle de votre vie, que sa Parole soit votre nourriture et la prière votre breuvage. « Attache-toi donc à Dieu (Jésus), tu auras la paix et tu jouiras du bonheur » Parole d’Eliphaz de Théman (Job 22v21)

Thierry CHAMBEYRON




Tags: article
Catégorie : Articles pour les jeunes | Aucun commentaire

Ecrire un commentaire





Quelle est la deuxième lettre du mot aucxs ? :