Le vieux clown

Pénétrant dans le cabinet du praticien, l’homme aux traits tirés s’assoit péniblement sur le fauteuil, l’air triste et abattu. Puis, d’une voix fluette, le pauvre bougre confie au médecin tout son désarroi.

“Je suis envahi par une tristesse profonde, le quotidien me semble lourd et sans saveur, j’ai perdu ma joie de vivre”, dit-il l’air désespéré. Réfléchissant quelques instants, le médecin relève soudain la tête et déclare : “Écoutez cher monsieur, je pense que vous avez besoin de vous distraire, il faut vous changer les idées, sortir, vous amuser, rencontrer des gens et faire la fête. Vous pourriez par exemple vous rendre au cirque qui est en ville depuis quelques jours. On raconte que le numéro du clown est vraiment hi-la-rant !” Alors, le regard vide et désabusé, l’homme répond : “Le clown, monsieur, c’est moi !”

Cette simple histoire nous montre combien, derrière les fêtes et les joies apparentes de notre monde, se cachent bien souvent un grand désespoir, une réelle tristesse, qu’aucun thérapeute ne peut enrayer.

“Nous écrivons ces choses afin que votre joie soit parfaite”

(1 Jean 1 v.4).

La bonne nouvelle de l’évangile, c’est que Dieu change la peine en joie et les larmes en allégresse, il peut balayer la mélancolie d’un revers de manche pour déverser dans le cœur du pécheur une joie véritable et durable. Pour ce faire, nous vous invitons à plonger vos regards dans les écritures, vous y trouverez une source inépuisable de paix et de satisfaction intérieure. Là, dans la Bible, vous découvrirez le remède face à votre chagrin, la parade qui vous permettra de contrer cette déprime lancinante qui ruine votre quotidien. 

“Une joie éternelle couronnera leur tête, l’allégresse et la joie s’approcheront, la douleur et les gémissements s’enfuiront…”

(Esaïe 35 v.10).